Présentation

La Chatterie de Midgard vous souhaite la bienvenue sur son site !

J’espère qu’à travers lui vous prendrez plaisir à découvrir mes chats Norvégiens et que vous trouverez également des informations voir des réponses à vos questions.
La Chatterie de Midgard est un élevage familial crée le 1er Janvier 2009. Pourquoi Midgard me direz-vous? Nos Norvégiens sont issus bien évidemment de Norvège mais aussi du peuple Viking.
Je souhaitais absolument trouver un nom en rapport avec les origines de ces beaux chats mais aussi avec la nature. Midgard fut alors une évidence car cela signifie « terre » pour les Vikings.

Les locaux des p’tits Midgard

Installations : « Chatterie Intérieur »

Voici quelques photos de nos installations! Les première sont celles des travaux de la Chatterie Intérieure se sont déroulés en 2015-2016. Désormais l’intérieur est fini et des filets de protection aux fenêtres ont été posés 🙂 Cet agrandissement est accolé à notre maison (une porte donne l’un vers l’autre pour une facilité d’accès) et héberge les mamans – les chatons – nos retraités. Nos loulous ont au total 70m² répartis sur 3 étages, les locaux sont prévus pour être modifiables en fonction des besoins : maternités / nurseries / pièces de vie / pièce de convalescence / salle de bain / studio photos / réserve à croquettes…

Pour plus de photos sur l’ensemble des travaux (du terrassement à aujourd’hui) vous pouvez cliquer ici pour visionner l’album.

Sont aussi prévus l’aménagement de  l’extérieur qui est en cours, nous avons encore du travail 😉

Installations : « Pour nos matous! »

Et ci-dessous, les nouvelles installations de nos mâles reproducteurs! 40m² pour nos loulous qui ont été finis été 2017. Leur local est un grand appentis sous lequel nous avons un chalet en bois isolé et chauffé en son centre et de chaque côté un grand enclos. Les différentes parties sont liées par des ouvertures dans les murs leur permettant de circuler librement. Les murs sont protégés par des plaques de polycarbonate facilement nettoyable 😉 Pour le sol, ce dernier a une légère pente – a été peint et est nettoyable également avec une évacuation via les canivaux.

Pour plus de photos sur l’ensemble des travaux (du terrassement à aujourd’hui) vous pouvez cliquer ici pour visionner l’album.

Comme pour la Chatterie Intérieure, il est prévu l’aménagement de  l’extérieur. Et aussi un peu de décoration pour finir définitivement le chalet…

L’histoire de la Race du Norvégien

(source : club de race du Chat Norvégien)

Dans son pays d’origine, la Norvège, ainsi que dans toute la Scandinavie où il s’est diffusé librement, le chat des Forêts Norvégiennes est connu depuis des siècles comme chat souricier, vivant d’une façon autonome aux abords des habitations. Il est très lié à la mythologie scandinave. Freya, la déesse de l’amour, parcourait le ciel, raconte la légende, dans un char attelé à deux grands chats. Thor, dieu de la foudre, à la force incommensurable, dut un jour baisser les bras face à un de ces chats… Les petits enfants scandinaves aimaient écouter les histoires où ce chat mythique prend le nom de chat fée.

Certains font remonter ses origines au temps des Vikings. Navigateurs inlassables et cruels, ils auraient ramené quelques spécimens de chats à poil mi-long du Moyen-Orient, afin de protéger leurs victuailles des rats. D’autres spécialistes supposent que les familles d’Europe Centrale et de l’Est, fuyant les Huns, auraient émigré jusqu’en Scandinavie, emmenant avec eux des chats à poil mi-long pour veiller eux aussi, sur leurs cargaisons alimentaires. Soumis à un climat rigoureux des Pays Nordiques, une sélection naturelle s’est opérée, ne permettant qu’aux plus costauds et aux plus malins de survivre.

Une deuxième sélection s’est emparée des sujets de la race, lorsque des amateurs de Norvégiens, craignant que l’aspect typique de ces chats ne soit détérioré par des croisements avec des chats poil court, décidèrent dans les années 30 de veiller plus attentivement sur leur félin national.

La deuxième guerre mondiale viendra interrompre leurs efforts de sélection, qui reprendront dans les années 50.

En 1969, une bonne dizaine de norvégiens participaient à des expositions locales. En 1972, le standard provisoire du skogkatt (skog = des bois, katt = chat) était établi. En 1975, le premier club de la race, le Norsk Skogkattring, naissait en Norvège sous l’égide de Kari Eggum, Live Loose et Egil Nylund, dont le célèbre Pan’s Truls allait servir de modèle pour l’élaboration du standard de la race. Ce standard intronisa officiellement le chat des bois norvégiens au sein du gotha félin au cours de l’assemblée générale de la FIfe, à Paris en 1977 et Pan’s Truls fut le premier Norvégien doté d’un pedigree.

Caractère et entretien du Chat Norvégien

Doté d’une grande stabilité caractérielle, sociable, facile, calme, mais également joueur. Il accepte ses congénères, les chiens et s’entend bien avec les enfants. Sa voix est douce. Rustique, robuste d’une souplesse étonnante, grimpeur averti, le Norvégien est un redoutable chasseur.
S’il doit vivre en appartement, un arbre à chat est indispensable. Un jardin est souhaitable d’autant que sa fourrure est plus belle quand il vit en plein air. Sa maturité, très lente, n’est atteinte que vers l’âge de 3 à 5 ans.

La robe du Norvégien est épaisse, grasse et repousse l’eau. Elle nécessite un brossage et peignage régulier pour éviter la formation de bourre.
Lors de son importante mue, un brossage quotidien est nécessaire.

Aspect et Standard du Norvégien

La tête est de forme triangulaire, aussi longue que large. Front plat. Profil droit sans cassure. Museau suit la ligne de la tête, sans pinch. Nez de longueur moyenne. Menton ferme, carré plutôt que rond, jamais pointé. Les premiers Norvégiens avaient une tête moins longue et leur profil était moins droit qu’aujourd’hui.

Les oreilles sont moyennement grandes, larges à la base, bien ouvertes et légèrement arrondies aux bouts. Bien espacées, placées sur les côtés de la tête, de telle manière que le coin externe le plus bas suit la ligne de la tête au menton. Poils longs à l’intérieur. Des bouts à la lynx (Lynx tips) sont souhaitables.

Les yeux sont grands, en amande, placés légèrement en oblique. Toutes les couleurs sont acceptées, mais les meilleures couleurs sont le vert ou l’or. Les yeux bleus, cuivre et impairs sont acceptés chez les chats blancs.

Le cou est de longueur moyenne, musclé.

Le corps est massif, robuste, donnant une impression de puissance. Modérément long avec une poitrine large, arrondie. Ossature lourde et musculature substantielle. Les pattes sont moyennement longues, musclées, droites. Les pattes de derrière sont plus longues que celles de devant, si bien que la croupe est plus haute que les épaules. Forte ossature. Cuisses bien musclées. Pieds grands, ronds avec des touffes de poils longs entre chaque doigt.

La queue est longue, portée haut, pouvant toucher le cou. Large à la base, hirsute, s’effilant au bout.

La robe est double. Poil mi-long, sous-poil très épais, laineux. Les poils de couverture lisses, luisants, huileux, sont imperméables. La robe est irrégulière, plus courte sur les épaules, devenant progressivement plus longue sur le dos et les flancs. Un jabot, une collerette et des culottes bien fournies complètent la fourrure. Toutes les couleurs sont reconnues sauf le coulourpoint, le chocolat, le lilas, le cinnamon, le faon et le patron burmese. Toute quantité de blancs est acceptée.

Le chat doit être alerte, ferme et musclé. Aucun mariage n’est autorisé avec d’autres races.

Les défauts : chat trop petit, trop frêle. Corps cobby, extrêmement long. Tête ronde ou carrée. Profil avec une cassure. Oreilles petites. Yeux petits ou ronds. Pattes, queue courte. Ossature délicate. Fourrure sèche.

De manière générale, c’est un chat de grande taille. Poids : de 3 à 9 kg. Les femelles peuvent êtres considérablement plus petites que les mâles. Corps allongé, solidement bâti. Fourrure double.

Le poil et les couleurs du pelage du Chat Norvégien

(source Club du Chat des Forêts Norvégiens & Association Internationale de défense du Skogkatt)

Les couleurs de nos amis les chats sont dues à 3 types de poils :
– Le poil uni est un poil dont la majeure partie est constituée d’une seule et même couleur sombre (mélanine) et d’une base plus claire.
– Le poil agouti est un poil qui présente une alternance de bandes sombres et de bandes plus claires.
– Le poil chinchilla est un poil dont seule l’extrémité présente un bande sombre. Ce poil n’est pas présent chez le norvégien.

Les différents pelages du Norvégien sont obtenus selon les combinaisons des poils unis et agoutis. On distingue ainsi chez notre favori :
– Le pelage uni constitué de poils unis exclusivement (blanc, noir, roux, bleu, crème).
– Le pelage dit « smoke » qui est un pelage uni dont la partie claire, à la base, est blanche (au lieu de tirer sur le jaune).

– Le pelage tigré ou rayé ou, selon l’appellation officielle, « tabby » est constitué en partie de poils unis et en partie de poils agoutis. Selon les proportions des uns et des autres le chat sera tabby marbré ( ou blotched ou classic), tabby mackerel (ou tigré) ou tabby spotted (ou tacheté).
Dans le tabby blotched les poils agoutis sont moins nombreux que les poils unis.
Dans le tabby mackerel les deux types de poils sont en proportions à peu près identiques.
Dans le tabby spotted on trouvera plus de poils agouti (à noter qu’il s’agit du même gène…).
Pour information, il faut remarquer que l’Abyssin, le Somali et quelques rares races de chats partagent le « ticking abyssin », pelage dans lequel seuls des poils agoutis sont présents.

Pour illustrer au mieux les couleurs du norvégien je vous invite à aller directement voir l’article de l’Association Internationale de Défense du SKogkatt qui me parait être le mieux adapté pour que vous puissiez voir les différentes couleurs chez notre ami le Norvégien.